Je suis toujours divisé(e) entre : “Si ça doit arriver, ça arrivera” et “Si tu le veux, va le chercher”

visuelLPE7

Je suis toujours divisé(e) entre : “Si ça doit arriver, ça arrivera” et “Si tu le veux, va le chercher”

Vous désirez quelque chose ardemment et cela ne vient pas ?
Ou, vous rencontrez des blocages au moment où vous essayez de faire quelque chose (engagement, choix, investissement…

Alors pour essayer de comprendre ou de vous rassurer, vous vous dites cette petite phrase : “Si ça doit arriver, ça arrivera…”, “Si ça ne se fait pas, c’est que ça n’est pas pour moi”.
Mais d’un autre côté, vous vous rappelez le discours des “gagnants”, de ceux qui réussissent : “Si tu le veux va le chercher”, “Quand on veut, on peut”, “Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait”.

Et là… vous ne savez plus quoi faire. Vous doutez et ce doute vous immobilise. Vous préférez laisser les questions telles que : “Je me bats ou je me bats pas?”, ”J’y vais ou j’y vais pas ?”, pour plus tard.
En faisant cela, vous repoussez l’acte de choisir… ou plutôt vous ne choisissez pas. Ce qui correspond à ne rien faire, à ne pas vous engager et donc à ne pas avancer.
Et l’envie d’avancer, l’envie que quelque chose change, reste frustrée…

Alors, quelle position adopter ?

“Si ça doit arriver, ça arrivera”

Avantage de cette position :

Vous essayez de développer le lâcher-prise.

Attention cependant, “lâcher-prise” ne veut pas dire ne plus vouloir quelque chose mais accepter d’être heureux quelque soit le résultat. Ce qui est très différent.

Si vous avez tout essayé et donné le maximum de vous-même, alors cette position intérieure vous permettra d’ACCEPTER, que pour une raison mystérieuse et inconnue de votre mental, vous ne pouvez accéder à ce désir. Elle vous aidera à accepter ce que vous ne pouvez pas changer. Vous serez dans La Position Essentielle.

Impasse de cette position:

Une partie de vous (que l’on appellera ici l’Ego) n’aime pas le changement. Il crée donc tout un tas de résistances quand il s’agit de vivre du nouveau dans votre vie. Il aime le familier, le répétitif, peu lui importe si cela s’accompagne de mal-être ou de frustration, du moment qu’il garde le contrôle. Il va donc créer en vous des pensées, des sensations de peur ou de doute, des actes manqués… ou se servir de l’extérieur pour créer des blocages et tenter de vous arrêter à la moindre occasion.

En gros, il ne vous laisse pas TOUT tenter, il vous freine avant. Il réussit ainsi, si vous l’écoutez, à vous limiter dans votre évolution.

Pour résumer, si vous n’avez pas TOUT tenter pour avancer, et que vous arrêtez, vous êtes dans une position égotique : c’est votre Ego qui vous mène par le bout du nez quoi !

“Si tu le veux, va le chercher”

Avantage de cette position:

Vous ne restez pas victime de la situation. Vous choisissez une position active plutôt que passive face à ce qui vous bloque.

L’Ego ne réussit donc pas à vous décourager malgré quelques bugs, blocages et incompréhensions. Vous continuez à prouver votre investissement et votre engagement.

Cette position (essentielle) d’engagement durable envers ce qui vous anime crée une force de rayonnement qui vous mène loin. C’est pour cette raison que les personnes qui persévèrent réussissent généralement, à plus ou moins long terme.
L’endurance psychique favorise les plus grands changements intérieurs.
C’est aussi pour cette raison que des livres de développement personnel, tel que “le miracle morning” d’Hal Elrod, ont autant de succès. Ils favorisent cette énergie d’endurance et d’engagement envers soi-même.

Impasse de cette position:

Vous avez beau avoir TOUT essayé, vous persistez à vous accrocher.

Vous refusez que cela vous résiste, vous refusez de perdre le contrôle. Ou plutôt votre Ego refuse de perdre le contrôle… Face à cette impuissance vous développez de la fatigue, du stress voir un sentiment d’injustice. Vous devenez irritable et il devient urgent que quelque chose bouge…  LÂCHEZ !

C’est en bougeant à l’intérieur que ça bougera à l’extérieur. Puisqu’en vous accrochant comme un(e) dingue ça ne change rien, cessez de vous agripper. Travaillez le lâcher-prise : acceptez d’être heureux quelque soit le résultat, puisque vous avez tout tenté.
Oui, posez-vous enfin et respirez. Regardez tout ce que vous avez autour de vous et qui vous plaît. Et ressourcez-vous avec cela pour le moment. Reprenez des forces. Fichez-vous un peu la paix quoi !

Ces deux phrases sont donc globalement justes. C’est le contexte qui va nous indiquer laquelle est la plus adaptée.
Le repère sur lequel vous allez pouvoir compter, sera de vous demander si vous avez tout essayé.

Si c’est le cas, l’acceptation de la situation telle qu’elle est, sera votre clef de transformation. C’est cette acceptation (qui n’a rien avoir avec le fait de baisser les bras puisque vous êtes allé(e) au bout) qui créera du changement à l’intérieur et favorisera donc le changement à l’extérieur. Et ce changement se fera de manière juste (de justesse et pas de justice), par rapport à vos besoins essentiels (le plus souvent inconscients).
C’est le moment où il est aidant de faire confiance en la vie et en ce qu’elle souhaite vous apporter.
Car de toutes les façons, si ce n’est pas pour vous, vous pourrez TOUT faire, cela ne changera rien. Ça ne sera pas pour vous, point. Tant que vous pouvez le faire, c’est qu’il y a quelque chose à apprendre… l’expérience vous éclairera alors sur le pourquoi du comment.

Si vous vous retrouvez dans le cas où vous n’avez pas tout tenté, votre Ego vous joue des tours pour freiner le changement qu’il pressent par rapport à cette nouvelle situation. S’il dépense de l’énergie pour vous freiner c’est bien parce qu’il SAIT, que le changement arrive. Sinon il ne se fatiguerait pas pour rien.
Repères : vous n’avez pas tout tenté, vous reculez, Bingo Ego débusqué ! Foncez.

Entre-nous, ses astuces préférées pour nous faire reculer sont souvent des arguments très efficaces car très “raisonnables”:

  • Tu ferais mieux de dépenser cet argent autrement.
  • C’est pas le moment, tu verras plus tard.
  • Mais qu’est-ce que ta mère/père/femme/mari/amis etc… dirai(en)t?!
  • Arrête tes caprices!
  • Arrête de ne penser qu’à toi.
  • Je le ferai, quand patati patata…

Alors que l’Essence en nous ne cesse de vouloir nous guider par le désir, le plaisir et la joie intérieure, l’Ego nous brime avec les “Il faut” et les “Qu’en dira-t-on?”.

Vous préférez donner votre énergie à vos peurs ou à vos envies ?

L’énergie que vous émanez attire à elle des énergies semblables. C’est pour cela que la peur n’évite pas le danger… mais plutôt qu’elle l’attire ! Si et seulement si vous l’alimentez avec vos choix.

Passez donc de la raison à la résonnance.
Nourrissez vos désirs de votre énergie et récoltez-en les fruits !

Tentez donc tout, sans vous manquer de respect ou vous mettre en danger.

Marc Aurèle disait :
“Mon Dieu, donne moi le courage de changer les choses que je peux changer, la sérénité d’accepter celles que je ne peux pas changer et la sagesse de distinguer entre les deux.” 

Et ça tombe bien parce que… c’est justement ce que La Position Essentielle souhaite vous apprendre à faire.

Bonnes réflexions !

Leave your thought here

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Pré-inscription

Pré-inscrivez-vous à la méthode La Position Essentielle et bénéficiez d’une offre privilégiée :

La formation complète à 450€ au lieu de 590€.

Sign up to our newsletter for regular updates and more.

Free 10 Days

Master Course Invest On Self Now

Subscribe & Get Your Bonus!
Your infomation will never be shared with any third party