Et si on s’alignait ?

visuelLPE6

Et si on s’alignait ?

Vous recherchez un apaisement global, touchant votre corps, vos émotions et votre mental ?
Et vous avez entendu parler d’alignement ou d’ancrage.
De quoi s’agit-il ? Comment cela peut-il aider ?

Avec l’émergence des thérapies alternatives (qui puisent leur source dans la médecine traditionnelle), il est de plus en plus en vogue de s’intéresser à son “alignement”. On cherche à s’aligner intérieurement (entre nos désirs, pensées, paroles, actions) et à être en harmonie avec notre environnement extérieur.
Du coup on se met au yoga ou on fait un soin des “chakras” (ces piles énergétiques du corps décrite par la médecine traditionnelle indienne, l’ayurveda).

On cherche aussi à diminuer le stress en favorisant “l’ancrage” (la libre circulation des énergies dans le corps) souvent associé à “l’enracinement” (“avoir les deux pieds bien ancrés sur terre”), qui favorise le contact avec la réalité actuelle et concrète, dans un ici et maintenant. On se met alors à la méditation ou aux soins énergétiques.

Tous ces processus intérieurs : alignement, ancrage, enracinement… permettent une meilleur circulation des énergies dans le corps et procurent un apaisement global.

Mais comment ça marche ?

La première étape importante est de s’intéresser à l’être humain EN-TIER (en tiers, en trois parties) : le corps, les émotions et le mental. Ces trois dimensions de notre être sont à considérer dans leur unité mais aussi leur singularité. Si chaque dimension existe, c’est bien parce que chacune d’elle est essentielle.

Travailler sur son alignement nécessite donc de le faire dans chacune de ces dimensions.
Pour que l’énergie circule dans notre être EN-TIER, il faut bien qu’elle ne rencontre aucun obstacle, à quelque niveau que ce soit.

Imaginez un tube qui descend de votre tête jusqu’à vos pieds en passant par le coeur.
Pour que le flux essentiel de la vie puisse vous traverser librement et vous apporter son énergie, il faut que ce tube reste vide. C’est pour cette raison que les philosophies bouddhistes et zen nous ramènent toujours au vide et au silence.

Ce qui favorise la circulation des énergies (la Vie en nous) se retrouve donc :

  • Au niveau mental, dans le silence des pensées
  • Au niveau émotionnel, dans l’apaisement des émotions
  • Au niveau physique, dans l’apaisement des douleurs et l’homéostasie (équilibre physiologique)

Le vide, dans chacune de ces dimensions permet le ressourcement général. En récupérant toutes nos forces intérieures, nous favorisons notre productivité. De plus le silence des pensées permet l’écoute d’une intelligence intérieure subtile, l’intuition, qui favorise la créativité.

Le yoga par exemple, en mettant en activité le corps et en favorisant un état méditatif par l’association du souffle aux mouvements/postures, est un très bon exemple d’alignement général.
Le corps est en mouvement, les pensées laissent la place à la concentration sur le souffle et les sensation corporels, les émotions s’apaisent, l’énergie circule et toutes les tensions (physiques, émotionnelles et mentales) se libèrent.

Oui c’est vrai, mais je ne peux pas être 24h/24 dans un cours de yoga, ni même en séance de méditation. Il me faut bien interagir avec le monde extérieur, faire des projets, avancer dans ma vie matérielle, pragmatique et sociale. Alors comment je fais pour rester aligné(e) dans ces moments-là ? 

Il est vrai que le mental ne peut être vide tout le temps. Il faut bien réfléchir, organiser, comprendre.

De la même manière, les émotions sont des messages intérieurs essentiels, elles ne peuvent être constamment neutres. La joie et la tristesse, par exemple, sont nécessaires dans nos échanges avec autrui. La colère nous permet d’intégrer les limites, etc.

A l’image de notre corps qui va tout faire pour se réchauffer dans un environnement froid et se refroidir dans un environnement chaud ; il nous faut nous adapter constamment, mentalement et émotionnellement, à notre environnement extérieur.
Et tout comme notre corps possède une température moyenne de 37°C, la neutralité émotionnelle ou le silence mental ne sont que des repères d’équilibre intérieur.

Notre capacité d’adaptation nécessite de sortir de l’équilibre intérieur que nous trouvons quand nous sommes centré sur nous-même, lorsque nous devons nous équilibrer avec l’extérieur

Je m’explique.

Une balance est toujours en équilibre n’est-ce pas ? Que ces plateaux soient au même niveau ou complètement à l’opposé ?
L’équilibre ne se situe donc pas forcément “entre les deux” mais plus souvent “avec les deux”, dans le “plus ou moins”, en fonction des situations.
Ne confondons donc pas symétrie, neutralité ou vide… et équilibre.

Et si la vie nous apporte le plein autant que le vide, c’est bien parce que les deux sont nécessaires. Ils sont complémentaires.

Les pensées ne sont donc pas mauvaises en soi. Elles représentent le “plein” du mental. Elles sont donc tout aussi nécessaire que le silence des pensées qui représente le “vide” mental.

Parfois, nous avons besoin de recevoir l’information essentielle (intuition). Il nous est donc nécessaire de faire le vide pour lui laisser l’espace de venir. D’autres fois, nous avons besoin d’organiser et de concrétiser les inspirations essentielles, il nous est alors nécessaire d’utiliser les pensées adaptées qui vont guider les actes favorisant cela.

C’est donc la qualité de nos pensées qui favorise ou non l’alignement à l’essentiel. C’est-à-dire, leur capacité à être adaptées à notre équilibre environnement intérieur/environnement extérieur.

Ok, mais moi j’ai plutôt l’impression que mes pensées sont mauvaises. Elle sont souvent négatives ou ne m’aident pas du tout à être productif(ve). C’est normal ?

Nos pensées sont émises par notre mental. Et ce mental peut-être influencé par notre Ego ou par notre Essence.

Si c’est notre partie souffrante (l’Ego mal positionné : qui nous amène dans des schémas répétitifs et nous limite par nos croyances et nos peurs) qui guide nos pensées, nous perdons de l’énergie à batailler intérieurement et/ou extérieurement.

Si c’est notre partie intuitive et créatrice (l’Essence : qui SAIT et nous dirige au bon endroit, au bon moment avec les bonnes personnes) qui guide nos pensées, nous récupérons de la force et du bien-être intérieur et extérieur.

C’est en ça, que certaines psychothérapies, par le déconditionnement et reconditionnement des processus de pensées vont pouvoir être aidantes.

Toute l’idée dans La Position Essentielle est d’apprivoiser l’Ego, pour le remettre à sa juste place d’Assistant essentiel. Qu’il arrête de se prendre pour le maître à bord, quoi !
Ainsi, c’est l’Essence en nous qui peut guider.

Vous êtes alors aligné mentalement à l’Essence. Et L’Ego au service de l’Essence vous permet de vous protéger et de réaliser ses projets. C’est cette alliance essentielle que j’appelle “la position essentielle”.

Vous pouvez alors continuer de penser, d’organiser, de ressentir, d’interagir avec l’extérieur… tout en restant aligné.

Si le yoga nous enseigne des postures physiques essentielles, alors La Position Essentielle nous enseigne les positionnements intérieurs essentiels.

Elle est donc complémentaire aux approches qui favorisent l’ancrage physique (la libre circulation de nos énergies dans le corps) ; en permettant aussi l’ancrage psychique (la libre circulation de nos énergies dans le mental).

Ainsi le flux essentiel de la vie n’est plus bloqué en nous par le mental dans nos activités quotidiennes que l’on soit dans un cours de méditation, de yoga… ou en grande discussion avec son patron.

Ça vous tente ?

La Position Essentielle propose des accompagnements personnalisés ou une formation en ligne ouverte à tous, en groupe.

Leave your thought here

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Pré-inscription

Pré-inscrivez-vous à la méthode La Position Essentielle et bénéficiez d’une offre privilégiée :

La formation complète à 450€ au lieu de 590€.

Sign up to our newsletter for regular updates and more.

Free 10 Days

Master Course Invest On Self Now

Subscribe & Get Your Bonus!
Your infomation will never be shared with any third party