Nos murailles de Chine

Lorsqu’une per­son­ne, plus ou moins proche, nous cri­tique ou nous reproche quelque chose, il n’est jamais très facile de le recevoir. Pour­tant notre men­tal peut accepter, en théorie, l’idée que la cri­tique puisse être “con­struc­tive” (quoique… ). Mais quand l’émotionnel s’en mêle, quand ça se joue dans la famille, dans notre cou­ple, avec un(e) ami(e), ou plus encore à l’intérieur de soi… il s’agit d’une toute autre histoire.

Pourquoi ça ?

Lorsque nous sommes petits, notre appareil psy­chique encore imma­ture, peut vite se sen­tir débor­dé par des émo­tions intens­es de détresse (peur, tristesse, colère, sen­ti­ment d’abandon, de rejet… trau­ma etc). La par­tie pro­tec­trice de soi cat­a­logue ces moments d’intensité émo­tion­nelle comme dan­gereux et décide alors de nous pro­téger en érigeant des “mécan­ismes de défense”.

Ces mécan­ismes de défense sont comme des murailles de pro­tec­tion qui nous coupent de la sit­u­a­tion ou du lien qui activent ces émo­tions intens­es. Barricadé(e)s der­rière cette pro­tec­tion nous pou­vons enfin souf­fler et nous sen­tir en sécurité.

Super effi­cace !”, me direz-vous… Oui en effet, et c’est pour cette rai­son que les mécan­ismes de défense sont “respec­tés” par de nom­breux psy­ch­an­a­lystes pour ne pas désta­bilis­er le patient. Le thérapeute bien­veil­lant, est alors con­tenant et rassurant.

Cepen­dant il y a au moins deux effets sec­ondaires dont on par­le peu… et qui sont pour­tant bien ennuyeux dans ce mécan­isme uni­versel de “défense”.

  • Tout comme un mur vous empêche d’avancer, cette muraille pro­tec­trice vous empêche aus­si d’évoluer. Pire… elle vous fait tourn­er en rond, dans votre “zone de con­fort”. Et vous main­tient ain­si dans votre prob­lé­ma­tique émo­tion­nelle qui s’alimente et ne peut s’ouvrir à autre chose.
  • Ce mur vous coupe aus­si du lien, c’est à dire de la rela­tion… cet espace invis­i­ble de ren­con­tre, entre deux êtres, qui nourrit.

Alors com­ment faire ?

Com­prenez tout d’abord com­ment cette bar­rière de pro­tec­tion fonctionne :

Imag­inez-la vous encerclant.
Bien sou­vent, celle-ci est invis­i­ble de l’intérieur. Votre incon­scient vous la rend invis­i­ble pour que vous puissiez rester en lien (ou plutôt avoir l’impression de rester en lien) avec l’extérieur sans vous per­turber dans votre quo­ti­di­en. La con­tre-par­tie, c’est qu’en restant invis­i­ble, elle reste ain­si bien en place et con­tin­ue d’agir comme une lim­i­ta­tion, ni vue ni connue.
Et quand nos blessures les plus pro­fondes remon­tent à la sur­face, elle peut même activ­er la fonc­tion “écran géant” (nous encer­clant tou­jours), qui pro­jette nos plus grandes peurs sur ce qui se passe à l’extérieur. C’est là que cette fonc­tion interne nous fait vivre le monde comme très dan­gereux. La muraille se for­ti­fie encore plus et nous enferme encore plus dans cette cage per­son­nelle, invis­i­ble et répétitive…

Le plus dif­fi­cile dans ces moments-là, c’est que, comme on croit ce que l’on voit, l’histoire trans­for­mée qui se déroule sous nos yeux nous sem­ble réelle. Du coup, lorsque les per­son­nes autour de nous, nous dis­ent que non c’est pas si grave… non seule­ment ça ne nous ras­sure pas, mais pire… ça nous fait nous sen­tir seul(e), incompris(e)… et la muraille devient forter­esse inac­ces­si­ble… qui peut même aller jusqu’à couper la ou les relations.

Si cette muraille est invis­i­ble de l’intérieur, elle peut, par con­tre, être vis­i­ble de l’extérieur. Par les per­son­nes entrainées à observ­er ces mécan­ismes de défense mais aus­si celles qui vous sont proches, qui vous ont telle­ment côtoyé(e) et qui les ont telle­ment “subies”, qu’ils ont eu le temps de s’en ren­dre compte.
Car nos fil­tres incon­scients agis­sent effi­cace­ment sur nous mais pas sur les autres. Comme les leurs agis­sent sur eux mais pas sur nous. C’est pour cette rai­son qu’”il est tou­jours plus facile de voir la paille dans l’oeil du voisin que la poutre dans le sien” (Cf. l’article : “Les angles morts de l’inconscient”).

Par con­tre, quand vos blessures les plus pro­fondes sont activées, elles ne perçoivent pas l’écran géant qui vous entoure ni l’histoire qu’il vous racon­te… car celui-ci est tourné vers vous, non vers eux. Elles ne peu­vent donc com­pren­dre ou adhér­er à vos peurs et argu­men­ta­tions. Je sais, c’est dur…
Sauf si elles ouvrent leur coeur pour recevoir ce que vous ressen­tez, sans le juger. Ce qui est très rare, surtout parce qu’elles sont générale­ment par­ties prenantes de la prob­lé­ma­tique rela­tion­nelle et elles-mêmes aveu­gles sur leur pro­pre système.

Donc rien ne sert de compter sur leur bien­veil­lance sans juge­ment pour aller mieux ! Je sais, je sais… mais non ce n’est pas injuste… c’est juste la manière dont ça marche.

(J’entends déjà l’une de mes amies les plus proches me dire : “Bah, ouais, mais la manière dont ça marche c’est nul, j’aime pas, et c’est injuste !!”. 🙁 Et moi de lui répon­dre : “Je com­patis telle­ment, ma chérie, tu sais ! Moi aus­si je trou­ve ça nul dans ces cas là. Et moi aus­si j’ai du mal à le faire… mais mon expéri­ence m’a prou­vé maintes fois, que cette posi­tion de refus, ne soulage pas au con­traire… elle ali­mente le prob­lème. Alors c’est dur, mais allez ! On se bouge de là ! Je suis là…”)

Non, vous n’êtes pas tout(e)s seul(e)s …

L’idée c’est que, quand quelqu’un de proche, quelqu’un de bien­veil­lant qui vous aime (Si, Si ! Même s’il vous cri­tique) vous pointe du doigt (plusieurs fois) une ten­dance, un mécan­isme ou une habi­tude que vous auriez, sachez met­tre votre Ego de côté (même si vous ne recon­nais­sez pas ce qu’il dit) et com­mencez à regarder dans la direc­tion pointée. C’est comme de regarder dans une pièce noire… au début vous ne voyiez rien… mais à force d’insister vous com­mencez à mieux distinguer.

Générale­ment, lorsqu’on vous fait remar­quer un “défaut”, un “manque”, une “vio­lence” etc… la pre­mière réac­tion que vous allez avoir, est de vous bar­ri­cad­er à dou­ble tour au sein de votre muraille de Chine. Celle-ci étant invis­i­ble, elle se met en place ni vue ni con­nue (enfin… surtout de vous-même).

Il y a donc une petite astuce pour la “percevoir” à défaut de la voir.

Elle se met tou­jours en place en même temps que l’activation des émo­tions intens­es dont elle tente juste­ment de vous protéger

Donc lorsqu’on vous reproche quelque chose et que vous êtes submergé(e) par des émo­tions intens­es… sachez devin­er la sig­na­ture invis­i­ble de votre muraille de Chine.

Celle-ci a d’ailleurs plusieures facettes :

  • Le rejet/refus/déni
  • Qui peut s’accompagner ou non de l’argu­men­ta­tion pour con­va­in­cre avec détails et exem­ples issus du passé.
  • La vic­tim­i­sa­tion et son acolyte préféré le sen­ti­ment d’injustice
  • La pro­jec­tion du prob­lème sur l’autre, où on ren­verse la situation
  • La fuite (silen­cieuse ou physique) avec évite­ment du conflit.

Vous pou­vez tout à fait en utilis­er plusieurs à la fois. Les 4 pre­mières facettes vont bien ensem­ble par exemple :-/

Accueil­lir, recevoir c’est d’abord pou­voir écouter l’autre sans se défendre, sans lui expli­quer qu’il a tort… oui je sais… c’est pas facile mais c’est pos­si­ble. Respirez profondément.
Et si vous atten­dez que l’autre le fasse, pour le faire à votre tour… vous risquez de tourn­er en rond longtemps !

Pour pou­voir le faire, il faut donc déjà pou­voir accueil­lir l’émotion vécue en soi. Prenez donc un temps avec vous-même, isolez-vous. Et faites des exer­ci­ces d’accueil des émo­tions (via la médi­ta­tion, l’hypnose, la sophrolo­gie, la relax­ation… vous avez le choix).

Portez votre con­science à l’intérieur et sur le corps

Ça revient à pren­dre soin de son émo­tion et donc à pren­dre sa pro­pre respon­s­abil­ité quant à son activation.
Oui je sais c’est l’autre qui a appuyé sur votre bou­ton émo­tion­nel… inten­tion­nelle­ment ou non… mais c’est VOTRE bou­ton et il était là avant qu’on l’actionne 🙂 donc …

  • Accueillez l’émotion dans le corps, en pre­mier lieu. C’est à dire, con­cen­trez vous sur la sen­sa­tion physique de l’émotion et autorisez-la à aug­menter à chaque inspi­ra­tion, puis déten­dez-vous à l’expiration. Ce proces­sus va déblo­quer le dou­ble ver­rou de la porte intérieure de votre muraille, qui devient alors visible.
  • Lais­sez ensuite le sub­con­scient vous guider (tou­jours pen­dant l’exercice) vers les mémoires passées (per­son­nelles, trans­généra­tionnelles ou antérieures) qui y sont liées. Lais­sez l’image-in-aire vous aider pour ça.
  • Une fois les mémoires passées recon­tac­tées (prise de con­science du sché­ma répéti­tif), activez la porte en l’ouvrant de l’intérieur… c’est à dire passez à l’action de la libéra­tion émo­tion­nelle en vous ras­sur­ant vous-même (Image de l’enfant intérieur qu’on prend dans ses bras et qu’on ras­sure). Rap­pelez-vous com­ment vous avez survécu par le passé et faîtes con­fi­ance en votre capac­ité de rebond.

Une fois le vide con­tac­té, le soulage­ment instal­lé, vous allez pou­voir enfin sor­tir de la muraille en accep­tant votre vul­néra­bil­ité et votre respon­s­abil­ité pour pou­voir avancer… sachant que dans cette sit­u­a­tion vous êtes votre meilleur allié pour savoir rebondir si besoin, acti­vant ain­si la con­fi­ance en soi. Il sera alors plus facile de revenir vers l’autre en ret­ri­cotant le lien.

Toute­fois, atten­tion à ne pas rester sur le pas de la porte, en faisant mine d’avancer vers l’autre tout en con­tin­u­ant de vous pro­téger… la remise en ques­tion ris­querait alors de ne pas être totale, donc pas totale­ment sat­is­faisante et restau­rante pour la rela­tion. Sortez com­plète­ment de votre défense… et sen­tez au pas­sage la légèreté du vide qui vous accompagne.

Prenez votre temps… et soyez doux avec vous-même. Vous pou­vez le faire 🙂
Et n’hésitez pas à utilis­er l’aide d’un thérapeute si vous avez besoin de sou­tien ou d’initiation.

Aurélie Aspert

 

Pour recevoir les arti­cles directe­ment dans votre boite mail, pensez à vous inscrire à la newslet­ter en inclu­ant lapositionessentielle@gmail.com dans vos con­tacts :

22 Comments

  • Anonyme 7 mai 2019

    Je trouve cet article très intéressant et le déroulement est logique et bienveillant.
    Vu qu’il est difficile de sortir de derrière notre muraille, et l’effort est surtout personnel. Comment peut-on arriver à identifier cette muraille sans le conflit en face?
    Comment peut-on faire remarquer cette muraille sans conflit à la personne en face?

    Répondre
    • Aurélie Aspert 24 novembre 2019

      Bonjour Anonyme,

      Dès que vous sentez des émotions négatives se réveiller en vous dans la relation, partez du principe que votre Ego se réveille et donc que cette muraille se met en place. Prendre le temps de réfléchir sur ça avant d'entrer dans le conflit peut permettre de l'éviter. Pour cela, il faudra aller chercher le besoin profond qui se cache derrière ce réveil émotionnel, puis trouver un moyen de l'exprimer à l'autre, sans l'agresser (l'informer plutôt que le juger).

      Si par contre vous remarquez que la personne face à vous devient agressive, comprenez qu'elle se sent d'abord agressée. Cette agressivité que vous ressentez en face est l'expression de sa protection. Si vous prenez cela en compte dans votre discours au lieu de le lui reprocher (ex : Je te sens en colère, désolé.e si j'ai dit quelque chose qui t'a blessé, cela n'était pas mon intention, ce que je voulais dire c'est... (en recentrant l'information sur vous, votre ressenti et votre besoin)), alors elle pourra comprendre qu'elle n'a pas besoin de se protéger et la discussion pourra déboucher vers une meilleure compréhension mutuelle.

      Répondre
  • movies 6 février 2021

    I was very pleased to find this website. I want to to thank you for ones time due to this fantastic read!! I definitely loved every part of it and I have you saved as a favorite to check out new stuff on your web site. Sibelle Hillie Eaton

    Répondre
  • movies 6 février 2021

    I am glad to be a visitor on this website!, regards for this rare information! Karalynn Griffin Rhianon

    Répondre
  • 720p 6 février 2021

    I think that is among the so much important info for me. And i am glad studying your article. But want to observation on some general things, The website style is perfect, the articles is really nice : D. Excellent job, cheers| Carla Rorke Alithia

    Répondre
  • movie download 7 février 2021

    Excellent post. I am experiencing a few of these issues as well.. Ericka Frederich Boff

    Répondre
  • movie download 7 février 2021

    Thanks for sharing your thoughts on wood603.yakupolcum.com/p/53. Diandra Salvidor Georas

    Répondre
  • 720p 7 février 2021

    Hey There. I found your blog using msn. This is an extremely well written article. Mellicent Klement Steck

    Répondre
  • filmkovasi 7 février 2021

    wonderful issues altogether, you just won a brand new reader. What may you recommend in regards to your publish that you simply made a few days ago? Any sure? Emelina Binky Dael

    Répondre
  • online 7 février 2021

    I cling on to listening to the news bulletin speak about getting free online grant applications so I have been looking around for the most excellent site to get one. Could you advise me please, where could i acquire some? Jennie Der Pearline

    Répondre
  • 1080p 10 février 2021

    Thiis information iis invaluable. Where can I find out more? Tara Jedidiah Thorstein

    Répondre
  • turkce 13 février 2021

    Thanks again for the blog article. Really thank you! Much obliged. Crissie Cori Leverick

    Répondre
  • buy CBD 22 février 2021

    Unquestionably believe that that you said. Your favourite reason seemed to be on the internet the simplest factor to take into account of.
    I say to you, I definitely get annoyed even as other folks consider worries that they just do not know about.
    You controlled to hit the nail upon the top as neatly as defined out the entire
    thing with no need side-effects , other people can take a signal.

    Will likely be again to get more. Thank you

    Répondre
  • CBD oil for dogs 22 février 2021

    What's up everyone, it's my first visit at this web site, and piece of
    writing is truly fruitful in support of me, keep up posting these types of content.

    My site :: CBD oil for dogs

    Répondre
  • best CBD oil for dogs 22 février 2021

    hello!,I love your writing very so much! percentage we
    keep up a correspondence more about your article on AOL?
    I need an expert in this area to unravel my problem.
    May be that is you! Taking a look forward to see
    you.

    Also visit my web blog; best CBD oil for dogs

    Répondre
  • cbd oil for sleep 22 février 2021

    Incredible quest there. What occurred after? Good luck!

    Review my website :: cbd oil for sleep

    Répondre
  • CBD products 22 février 2021

    Pretty! This has been a really wonderful article.
    Thank you for supplying this info.

    Répondre
  • CBD gummies for 22 février 2021

    Really no matter if someone doesn't be aware of afterward its up to other users that they will assist, so here it takes
    place.

    Répondre
  • cbd gummies for sleep 22 février 2021

    Attractive component of content. I just stumbled upon your weblog and
    in accession capital to say that I get actually enjoyed account your blog posts.
    Any way I will be subscribing in your feeds or even I fulfillment you access consistently rapidly.

    Répondre
  • cbd gummies for pain 22 février 2021

    Wonderful beat ! I wish to apprentice while you amend your
    site, how can i subscribe for a blog site? The account helped me a acceptable deal.

    I had been a little bit acquainted of this your broadcast offered bright
    clear concept

    Répondre
  • CBD gummies for sleep 23 février 2021

    I am extremely impressed with your writing skills and also
    with the structure to your weblog. Is this a paid subject or did you modify it your
    self? Anyway stay up the nice quality writing,
    it's rare to peer a great blog like this one these days..

    Répondre
  • cbd for dogs with anxiety 23 février 2021

    I relish, lead to I discovered just what I was taking a look for.

    You have ended my 4 day long hunt! God Bless you man. Have a great day.
    Bye

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *